Vous naviguez actuellement sur la version PC de notre site

Accéder à la version mobile
close
Retour à PenCities

Art participatif

22 septembre 2014
Lee Mingwei and His Relatives
Alors que certaines expositions de galeries sont réputées être élitistes et inaccessibles au grand public, on peut affirmer sans problème que les œuvres de Lee Mingwei sont de « l’art pour tous ». Pendant plus de 15 ans, l’artiste originaire de Taïwan a créé des installations connues pour inviter - voire même obliger - le public à participer, avec notamment sa première exposition, The Living Room, dans laquelle les gens devaient apporter un objet qui leur était cher dans un lieu pour parler de son importance personnelle, ou encore Male Pregnancy, un site Internet notoire élaboré mais faux sur lequel Mingwei affirmait être enceint et cherchait à obtenir des réactions d’internautes ne se doutant de rien. À présent, le musée d’art Mori organise une rétrospective des installations interactives de Mingwei explorant les notions d’expérience partagée et d’interconnectivité humaine.

Inaugurée cette semaine, Lee Mingwei and his Relatives présente six installations, notamment Fabric of Memory, une collection mobile de boîtes en bois que le public peut ouvrir pour trouver des objets artisanaux et leur histoire, ou The Mending Project, une pièce blanche décorée avec des bobines de fil colorées dans laquelle les visiteurs peuvent apporter leurs tissus abîmés et parler de l’histoire de l’objet avec le couturier qui le répare (souvenez-vous qu’il s’agit d’art et non de retouches et que vous verrez peut-être encore le trou dans votre pantalon). Dans un style qui lui est propre, Mingwei s’assure également que l’expérience artistique partagée s’étend au-delà de la galerie avec The Moving Garden, un parterre de fleurs écloses que les visiteurs peuvent cueillir et offrir à des étrangers en rentrant chez eux. P-art-icipez !

Jusqu’au 4 janvier 2015.

106-6153 Minato / Roppongi / +81 3 5777 8600 / de 10 h 00 à 21 h 30 du mercredi au lundi, de 10 h 00 à 16 h 30 le mardi / mori.art.museum
RETOUR EN HAUT DE LA PAGE