Retour à PenCities

Jin

15 juillet 2014
Impressionnants omakase

Le dîner chez JIN ne ressemble en rien aux repas de comptoir habituels. Bien sûr, on s’assied au bar, mais seul le saké y est proposé et, si vous êtes venu accompagné, n’imaginez pas parler des derniers ragots : ce restaurant gastronomique japonais est réservé aux clients sérieux. Avec seulement 12 couverts, l’endroit est exclusif, élégant avec un aspect austère provoqué par la pierre sombre et surtout, la nourriture y est stupéfiante. Renseignez-vous auprès du guide Michelin qui vient d’attribuer à JIN sa première étoile, un an à peine après son ouverture.

Le petit espace du 1er arrondissement est dominé par une cuisine de démonstration entourée d’un comptoir où les clients peuvent en profiter pour admirer en silence le chef Taku Watanabe découper et façonner avec dextérité des omakase minimalistes. La sélection tournante de sushi imite à la perfection toute la finesse, la clarté et la simplicité des œuvres de sumi-e à l’encre. Imaginez des dés de homard cru garnis d’une seule pousse d’épinard et des uni nigiri servis avec du vinaigre aka-zu vieilli. Vous n’y trouverez pas une goutte de vin ni l’ombre d’un dessert, mais cela n’a en rien découragé les Parisiens qui affluent dans cet endroit réputé être le meilleur restaurant japonais de la ville. Il est préférable de réserver en même temps que vos billets d’avion, même si l’on trouve parfois une table pour le déjeuner au dernier moment.

6 rue de la Sourdière, 1er arr. / +33 1 42 61 60 71 / dîner uniquement le lundi et mardi, déjeuner et dîner du mercredi au samedi

RETOUR EN HAUT DE LA PAGE